Retour Menu


ORAN - Le Départ



L'avenir souriait à mes parents. Mon père était plein d'espoir pour lui et les siens.

La vie en a voulu autrement. L'abondon, dramatique, de l'Algérie le traumatisa longtemps. Notre famille parti, à la hâte, destination Toulouse.

Mon frère ainé Juste, y était installé et les accueilli à leur descente de l'avion.C'était en Juin 1962.

A 60 ans, une vie entière s'écroule. Tout est abondonné, à jamais, Entreprise, Magasin, biens immobiliers et mobilier.

Dès le début, mal logé, les difficultés commencent : sans aides extérieures, sans emploi, dans la tristesse et le désaroi, son moral faiblit

Heureusement, le noyau familial se reforme autour des parents : enfants et petits enfants apportent un peu de réconfort.

Bien vite,L'esprit combatif de mon père, le fait réagir. Et, à l'âge ou d'autres prennent leur retraite, il décide de reprendre une activité salariée.


Maman et Papa à Oran. Ils y ont été heureux et désiraient
terminer,paisiblement leur vie.



Sa vie à Toulouse




Ses Activités et ses voyages

Toulouse fut sa ville d'accueil. Petit à petit et d'un naturel causant, il participe à la vie associative du quartier: Le Club de foot-ball de Bagatelle et surtout le Club du 3em âge. Il en prend la présidence durant plusieurs années
Comme à Oran, il met ses compétences au service des personnes âgées et des plus démunies. Il noue des contacts avec la Mairie de Toulouse et les services d'actions sociales.
Repas organisé par la ville
de Toulouse au profit
des Clubs du 3em âge
Invités par ma soeur Monique, à Marmande

En 1994, au cours d'une réunion départementale des foyers du 3em âge de la ville de Toulouse. Le Maire, Dominique Baudis réunit l'ensemble des responsables de chaque foyer dans les salons de l'hotel de ville du Capitole.
Au cours de l'apéritif d'honneur qui cloture cette séance de travail. Mes parents ont la suprise et la joie de se voir remettre , par Dominique Baudis, à l'occasion de leurs 60 ans de mariage, une plaquette anniversaire, pour leurs noces de Diamant
     


Trahis par l'âge et l'usure du temps, il se retire à Fenouillet (31) près de chez Roland son fils cadet
Il lutte contre la maladie, au côté de maman qui le couve de son aile protectrice et discrète.
Il nous a quitté le 11 janvier 1999, pour ses 96 ans
Maman, sa compagne de toujours, fidéle et dévouée, lui apporta , toute sa vie, équilibre et réconfort . Elle le rejoindra 2 ans plus tard.

Justico et Armande reposent, ensembles, à Fenouillet, sur cette terre qui les a accueillis et, où quelques parts , ils resteront, à jamais étrangers.
Maman et papa de passage à Perpignan
 
En visite à Paris, au pied de la Tour Eiffel
   



Anniverssaire de Mémé


Arrivant à l'âge de ses 90 ans, Maman désira avoir autour d'elle, toute sa famille. elle profita de cet anniverssaire pour organiser la réunion à la célébration de l'événnement.


   
 
Armande (ma mère) et tante Juliette
 



Présentation de la pièce montée
La remise du cadeau par ses 3 enfants:
Juste, Monique et Roland
Les petits enfants et arrières petits
enfant participent à la fête
Maman et sa soeur Juliette, entourées de ses enfants avec leurs epouses et époux



Page suivante